La gestion de parc informatique consiste en diverses pratiques qui concernent à la fois le volet financier, l’inventaire et la gestion des contrats afin d’optimiser vos dépenses et mieux gérer le cycle de vie de vos matériels IT. C’est aussi une aide à la prise de décision stratégique dans l’environnement informatique et un sous-ensemble du processus de gestion des services informatiques. Pour que la mise en place d’une telle solution soit pleinement efficace, il est important de comprendre comment cela peut vous aider dans le cadre de vos activités.

L’importance de la gestion de parc informatique

La gestion parc informatique ne consiste pas à effectuer régulièrement l’inventaire de vos matériels. Dans la pratique, il s’agit de traiter continuellement des données capturées pour optimiser les rendements, réduire les risques et accroître la valeur commerciale. En évitant les achats d’équipements inutiles et en exploitant au mieux toutes les ressources existantes, les gestionnaires de parc IT peuvent vous faire économiser sur les coûts des logiciels, éviter le gaspillage et augmenter l’efficacité. Cette tâche contribue aussi à déployer la valeur commerciale de l’outil informatique à l’échelle de votre entreprise. Dans le même temps, les interactions avec les autres services sont optimisées.

Par ailleurs, la gestion de parc informatique renforce la conformité aux politiques de cybersécurité et aux dispositions réglementaires. Cela améliore la productivité grâce aux évolutions technologiques et limite les frais généraux inhérents à l’environnement informatique. La gestion efficace des matériels IT peut aussi réformer la visibilité et le contrôle, identifiant rapidement les composants matériels et logiciels à votre actif. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.wandesk.fr.

Processus de gestion de parc informatique

La gestion de parc informatique est un processus systématique et continu, de manière à ce que le cycle de vie de vos équipements soit bien structuré en tenant compte de vos activités. Cela commence par une organisation stratégique au sein de l’entreprise afin de déterminer quels matériels sont indispensables, comment les acquérir et dans quel cadre les utiliser ? Cette tâche implique souvent d’estimer le coût initial et de peser les avantages de chaque solution possible. Vient ensuite l’étape de l’approvisionnement, durant laquelle les sociétés achètent, louent des matériels et souscrivent les licences qu’il leur faut. À la phase d’intégration, les actifs sont installés et introduits dans le système informatique. En même temps, on intègre ces équipements avec d’autres composants, puis on met en place le processus de support, d’exploitation et de spécification de l’accès des utilisateurs. La dernière étape est la mise hors service ou la cession du matériel. Pendant toute la phase d’utilisation, le gestionnaire se charge de la mise à jour des enregistrements des équipements, la gestion des supports, la résiliation ou le renouvellement de licence et la planification des remplacements.

Vous pouvez gagner un temps énorme en gardant les données à jour en un seul endroit et en les compilant avec celles des fournisseurs. La gestion informatisée permet également d’accélérer les correctifs et les modifications relatives à chaque matériel ou logiciel.

Une solution efficace pour économiser de l’argent

Gérer un parc informatique coûte de l’argent. Une solution logicielle bien choisie permet de rationaliser toutes les dépenses tout en disposant de l’historique complet des incidents liés aux matériels. Un système de gestion peut être aussi automatisé que possible en ne se limitant pas aux fonctions de suivi des actifs et de leur état. Alors que le recours aux infrastructures, aux logiciels et aux services informatiques continue d’augmenter, l’une des clés de la réduction des coûts consiste à optimiser les dépenses pour ces services. Bon nombre d’entreprises peuvent y arriver par la simple adoption de pratiques pour optimiser les licences logicielles. Il ne s’agit pas d’une tâche facile à effectuer manuellement. En effet, l’optimisation manuelle de licences complexes demande beaucoup de travail ; cela requiert des connaissances spécialisées. Les grandes organisations ont besoin d’une solution de gestion de parc informatique qui en tient compte. Il existe des outils capables d’automatiser, d’accélérer et d’améliorer les processus manuels.

Avant de choisir un logiciel, examinez le contexte de son utilisation. Quelles fonctionnalités vous sont indispensables ? Si une d’entre elles manque, il est possible de demander au fournisseur de l’intégrer. Dans certains cas, la fonctionnalité manquante est peut-être déjà sur sa liste de tâches. Les meilleurs fournisseurs de logiciels prennent toujours en compte les besoins des clients pour proposer des produits aussi fonctionnels et polyvalents que possible.

Critères de choix d’une solution de gestion

L’un des premiers points à examiner lors du choix d’une solution de gestion de parc informatique est l’accessibilité de celle-ci. Privilégiez un outil facile à utiliser, que les employés avec des compétences techniques limitées pourraient utiliser. La convivialité est probablement le critère le plus important dans le choix d’un logiciel. La formation des employés peut être un processus coûteux et la mise à jour des informations nécessite que le logiciel soit utilisé comme prévu. Par ailleurs, la capacité à récupérer et mettre à jour rapidement les renseignements est essentielle. C’est pourquoi vous ne devriez pas vous tourner vers une solution qui n’inclut pas une interface utilisateur mobile appropriée. Pourquoi avoir un ordinateur portable sur place, si vous pouviez vérifier et mettre à jour facilement les informations avec le téléphone que vous avez dans votre poche de toute façon?

Enfin, sachez que les possibilités de configuration sont importantes et infinies. Vous devriez être en mesure de décider, par exemple, des rappels des fonctionnalités à activer ou à désactiver. Le masquage des fonctionnalités qui ne sont pas essentielles pour votre cas d’utilisation facilite l’utilisation du logiciel.