La particularité des disques SSD est qu’ils utilisent des puces de mémoire flash. Par exemple, les disques U au lieu de plateaux rotatifs à surfaces magnétiques comme une sorte de disques durs. Le support de stockage interne à technologie Flash devient très accessible de ce jour. Pourtant, en cas de suppression de vos données, vous aurez de gros problèmes. La récupération n’est pas impossible, mais nécessite plusieurs techniques et procédures. Comment ça se passe une récupération de données sur un SSD ?

Le disque SSD : vérifier en premier lieu votre type de disque dur

La récupération de donnée disque dur SSD est possible. Avec une longue durée de vie (environ cinq ans s’il est utilisé régulièrement et pas trop intensivement), c’est un outil électronique très réactif qui consomme beaucoup moins d’énergie qu’un disque dur traditionnel, démarrant et lançant des systèmes d’exploitation ainsi que des programmes ultra-rapides. Sur les disques durs, les vitesses de lecture tournent autour de 50 à 100 mégaoctets par seconde, tandis que sur les SSD, les disques d’entrée de gamme oscillent entre 300 mégaoctets par seconde et 3 000 mégaoctets par seconde pour des performances maximales. Les disques SSD ont également une meilleure fiabilité (surtout aux chocs physiques) que les disques durs traditionnels. Il est également très pratique grâce à sa petite dimension avec un format de 2,5 pouces. La principale différence qui différencie les disques durs traditionnels et les SSD est que ces derniers ne contiennent aucune pièce mobile pour le stockage (USSD) des données. En conséquence, il a une vitesse de lecture plus rapide et a l’avantage de faire moins ou moins de bruit qu’à son prédécesseur. Pour plus d’informations, veuillez accéder sur le site https://www.chronodisk-recuperation-de-donnees.fr/disques-ssd/.

Vérifier l’état de votre SSD avant la récupération

Il faut faire attention à l’information suivante, la récupération de donnée disque dur SSD peut être plus incertaine et laborieuse qu’à partir d’un disque dur sous forme mécanique. Surtout en cas de pannes électroniques ou de très petites surtensions durant le fonctionnement du stand. Pas besoin de salle blanche afin de démonter et de jeter le SSD. Rien n’est perdu tant que vous vérifiez l’état de votre disque dur. Même l’inverse, car cela demande beaucoup de temps d’ingénierie : toutes les puces mémoire du SSD doivent être dessoudée une par une en utilisant l’infrarouge (généralement 8 par face, donc en prenant un disque de 128 Go comme exemple, comptez 16 puces flash), et puis l’énigme la question peut commencer. Aussi, c’est pour connaître l’ordre d’entrelacement de 8 ou 16 puces fabriqués avec un RAIDS. Ce dernier est un serveur RAID en 16 ou 8 disques.

Récupération de données disque dur sur SSD : utiliser des types de contrôleur efficace

Les fabricants sont généralement moins soucieux de planifier et de faciliter votre récupération de données sur leurs supports de stockage s’il y a une panne des outils. Pour d’autres disques SSD, vous devez utiliser un autre type de contrôleur efficace. Certains SSD de moyen de gamme, et même des disques SATA mécaniques utilisent le même contrôleur SandForce, les clés USB utilisent aussi le même contrôleur… Dans 50 % des ordinateurs portables de dernière génération, c’est le même que celui qui sera générée prochaine Big impossible data problèmes de récupération avec le même contrôleur pendant des mois. D’autres types de contrôleur sont accessibles avec des données cryptées 128 bits. Un contrôleur cassé suffit, alors il n’y a pas de solution afin de décrypter tous les accès aux données. D’autre part, les SSD prennent en charge de nombreux déterminants de cycles de d’effacement, d’écriture et de lecture, ce qui est également un gros désavantage par rapport aux disques durs traditionnels. Les cellules flash s’usent à l’usage et ne conservent pas indéfiniment les données, elles ont donc tendance à s’effacer en quelques années sans prévenir l’utilisateur. Contrairement aux disques durs mécaniques, cela ne laisse généralement aucune trace. La récupération de donnée disque dur SSD est donc toujours possible.